Jean-Baptiste Lartigot : « Un groupe qui a de la ressource »

Une semaine après la fin de la phase aller, le responsable sportif du centre de formation dresse un bilan du dernier bloc et du début de championnat.

Que retiens-tu de la défaite contre Clermont ?

Comme à Toulon, encore une fois, c’est frustrant de passer à côté pendant une mi-temps complète. C’est sûr qu’on peut se dire que les jeunes ont de la ressource, mais si d’entrée on démarre le match du bon pied, on peut envisager un autre résultat qu’un simple bonus défensif. On n’était pas à l’heure au coup d’envoi et tout s’enchaîne. On a aucun doute sur les compétences techniques du groupe. C’était juste une question d’état d’esprit.

La réaction en seconde période a été positive…

On ne doute pas de la réaction de ce groupe-là. Le regret qu’on a est surtout dans le fait de laisser des points en route. On sait que c’est un groupe qui a de la ressource. Il l’a montré à Biarritz, il le montre contre Clermont. On sait que c’est un groupe qui a des qualités de joueur de rugby. Mais on passe à côté d’une mi-temps.

Quel bilan tires-tu de ce bloc ?

Le bilan n’est pas bon. Même si on savait que le bloc allait être compliqué, on leur avait demandé trois victoires. Au final, on fait un nul, deux défaites bonifiées et une victoire. On n’est pas fanny, on peut se satisfaire de ça. 

Et de la phase aller ?

Toulon était nettement au-dessus le jour où on les a rencontrés. Les regrets qu’on a sont surtout sur le nul contre Aurillac à la maison, la victoire qu’on peut aller chercher à La Rochelle et la défaite contre Clermont. On verra la réaction du groupe sur la deuxième phase.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.