Peyo Muscarditz : « C’était merveilleux »

le

Notre centre Peyo Muscarditz a disputé, le 1er juin, une rencontre avec les Baby Barbarians face à la Géorgie. Il revient sur cette expérience.

Le 13 avril dernier, la liste des Baby Barbarians était dévoilée et tu en faisais partie. Comment l’avais-tu appris ?

Sur internet, un peu comme tout le monde. Les sélectionneurs en avaient parlé à Martin (Laveau) et j’attendais que ce soit officiel. J’avais peur de me faire des idées et d’être déçu. Au début, je n’y croyais pas du tout, je posais 50 000 questions à Martin. J’étais euphorique, je n’ai jamais vécu de sélections chez les jeunes en équipe de France. J’étais complètement surpris. Déjà, j’étais heureux de jouer pas mal de matchs avec l’équipe première et j’ai pris cette sélection comme du plus. Ça m’a permis de boucler l’année merveilleusement bien. C’était un régal !

Comment s’est passé le séjour ?

On est parti en Géorgie du lundi au vendredi. C’était merveilleux. Des étoiles dans les yeux. J’ai rencontré des mecs en or, super sympa, qui ont la joie de vivre. C’était aussi l’occasion de préparer un match différemment qu’en club.

Et le match ?

Plutôt bien, même si on a perdu d’un point à la dernière action. On a tenté des trucs, l’esprit « Babaas » était dans les têtes de tous. Les mecs étaient assez sérieux, on voyait qu’on pouvait faire confiance au groupe, on n’a jamais rien lâché. 

Tu as joué une mi-temps et marqué un essai…

Cet essai, c’est la cerise sur le gâteau. Je n’ai pas trop marqué avec l’Aviron cette saison. Au niveau du match, j’ai pris du plaisir. J’avais peut-être un peu d’appréhension par rapport au niveau, au fait qu’on affronte une équipe nationale, mais tout s’est bien déroulé. J’ai fait un match correct comme tous les membres de l’équipe. J’ai croqué le match à pleines dents, je me suis régalé.

Tout est allé très vite cette année pour toi…

Oui, tout est allé très vite. Je suis encore un peu surpris de la vitesse que ça a pris et du tournant, mais j’en suis très heureux. Grâce à ça, j’ai re-signé pour les deux prochaines années et j’espère que ça va durer pour moi et beaucoup de mes copains. Je prends ça avec plaisir et je vais préparer la saison prochaine à fond pour revenir encore meilleur.

Photo : Levan Verdzeuli/Getty Images

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. SUDRIE Thierry dit :

    Bravo Peyo pour cette sélection bien méritée au vu de ta saison à l’Aviron! Prends quelques repos et reviens-nous pour animer « l’attaque » de l’Aviron… Merci pour ton engagement, ton implication générale. Nul doute que cette année confirmera l’apparition de plusieurs autres jeunes de la formation bayonnaise que ce soit en « première » ou chez les « Espoirs »… TS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.