Compte-rendu 21/01 : Bayonne-Racing 92

Pour le dernier match à domicile avant la trêve internationale, nos Bayonnais sont péniblement venus à bout du Racing 92 sur le score de 23 à 16.

Sur le terrain synthétique de la Floride, sous une météo menaçante, nos espoirs démarraient la rencontre de la meilleure des façons. Mathis Dumain dominait son vis-à-vis sur la première mêlée du match, puis grattait un ballon dans un ruck. Après avoir choisi la pénaltouche, les ciel et blanc mettaient à mal le pack Racingmen sur un groupé pénétrant et Luigi Tarozzi ouvrait le score sur pénalité (3-0, 6e). Ce même Luigi Tarozzi ajoutait trois points de plus au quart d’heure de jeu (6-0). Derrière ce bon début, nos ciel et blanc franchissaient à de nombreuses reprises la ligne d’avantage Parisienne par Guillaume Ducat, Makatuki Polutélé ou Aymeric Luc, mais à chaque fois, une faute de main venait anéantir l’action. De leur côté, les visiteurs se montraient réalistes en convertissant leur premier temps fort par une pénalité de Franck Pourteau (6-3, 24e). Puis, juste avant la pause, Jean-Baptiste Fuster était le premier sur un coup de pied à suivre pour permettre à son équipe de prendre les devants 6-8.

En seconde période, après une nouvelle pénalité de Luigi Tarozzi dès l’entame et un essai de Diallo pour le RM92, Adrien Lapègue était à la conclusion d’une pénalité jouée rapidement par l’ouvreur Bayonnais pour redonner le large aux locaux (14-13, 54e). Dans la foulée, sur un nouveau temps fort, Aymeric Luc était à la retombée d’un coup de pied à suivre d’Adrien Lapègue et les ciel et blanc prenaient le large (21-13, 62e). Franck Pourteau réduisait la marque à un quart d’heure de la fin (23-16), puis, dans une fin de match à suspense, les Racingmen pilonnaient dans les 22 mètres ciel et blanc. L’arbitre libérait finalement nos joueurs en accordant une pénalité pour Bayonne alors que les Parisiens n’étaient plus qu’à quelques centimètres de l’en-but.

Victoire importante de nos Bayonnais qui restent collés au peloton de tête. Ils occupent aujourd’hui la troisième place du classement avec 38 pts et sont devancés par La Rochelle (39pts) et Clermont (40 pts).

Fiche technique :

Pour l’Aviron Bayonnais
2 essais : Adrien Lapègue (54e), Aymeric Luc (62e)
2 transformations : Luigi Tarozzi (54e, 62e).
3 pénalités : Luigi Tarozzi (6e, 15e, 41e)
1 carton jaune : Rémy Chateauraynaud (65e).

Mathis Dumain – David Ménage (cap) – Jon Zabala
Guillaume Ducat – Étienne Loiret
Arnaud Duputs – Makatuki Polutélé – Arnaud Aletti
Enzo Hardy (m) – Luigi Tarozzi (o)
Adrien Lapègue-Lafaye – Manuel Ordas – Hugo Barada – Arthur Duhau
Aymeric Luc

Entrés en jeu : Clément Batbedat, Ugo Boniface, Bastien Bergounioux, Tom Darlet, Baptiste Héguy, Rémy Chateauraynaud, Guillaume Martocq, Anthony Alvarez.

Pour le Racing 92
2 essais : Jean-Baptiste Fuster (40e), Hugo Aznar (50e)
2 pénalités : Franck Pourteau (24e, 65e)
1 carton blanc : Georges-Henri Colombe (16e)

Hassane Kolingar – Jean Etienne Lesueur – Georges-Henri Colombe
Damien Teissedre – Adrian Motoc
Hugo Aznar – Esteban Abadie – Ibrahim Diallo
Antoine Gibert (m) – Franck Pourteau (o)
Louis Leraitre – Leonard Paris (cap) – Simon Bienvenu – Anatole Pauvert
Jean-Baptiste Fuster

Entrés en jeu : Patrick Tuugahala, Amaury Roulier, Amadou Diarra, Côme Caccia, Enzo Barbarit, Maxence Macia, Zani Dembele, Luka Goginava, Atonio Ulutuipalelei

Photo : © Pablo Ordas

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. Le druide dit :

    Un fuster à paris qui marque contre Bayonne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.