13/01 : Bilan Bloc des 5 matchs

Ce week-end nos Espoirs prendront la route de la capitale affronter le Stade Français Paris ! Avant cette première de l’année 2018 synonyme de nouveau bloc, retour sur le précédent bloc de l’année 2017 !

Presque positif

Lors du dernier article de ce type, les Bayonnais étaient encore à la 3e place : preuve qu’ils sont parvenus à rester au sommet. À leur actif : des victoires importantes à domicile contre l’actuel leader Rochelais, et contre le champion de France en titre, plus un succès décroché en terres audoises à Carcassonne. Ils ont cependant chuté de peu face à l’ASM Clermont Auvergne et se sont inclinés à la clôture de l’année 2017 face à un autre club auvergnat : le Stade Aurillacois, bourreau des basques cette saison. 3 victoires contre 2, le bilan reste positif malgré tout. En revanche, ce sont également 4 points laissés en route ! En effet, la défaite dans les derniers instants aux Gravanches face aux Jaunards (bonus défensif au lieu d’une victoire), ainsi qu’un bonus offensif perdu lui aussi en fin de rencontre face à l’U.S.Carcassonnaise (victoire à 4 points) laissent donc les Ciel et Blanc à … 4 longueurs des leaders. Des petits détails qui entachent malheureusement le travail des Espoirs et ne les récompensent donc pas à leur juste valeur, dommage.

Effectif étoffé

Cette saison, l’effectif professionnel a franchi un pas de plus vers sa formation en la mettant chaque week-end en avant sur les pelouses de Pro D2. Après Ugo Boniface, ce sont Manuel Ordas ou David Ménage qui ont eu la chance de pouvoir revêtir le maillot de l’équipe phare de la ville. Malgré des absences récurrentes de joueurs cadres dans le groupe Espoir dû à ces nombreux appels, les U22 sont parvenus à conserver la 3e place et à réaliser 2 grosses performances, notamment en évinçant l’USAP avec seulement 5 joueurs titulaires lors de la dernière demi-finale perdue. La preuve est également qu’aujourd’hui : 1 seul joueur a joué toutes les rencontres en tant que titulaire et seulement 4 ont été présents sur toutes les feuilles. Peu importe les joueurs, les Basques semblent arriver à conserver leur niveau de jeu et à rivaliser face aux autres grosses écuries, et ce avec un banc parfois très jeune.

En résumé, voici les quelques chiffres bayonnais à connaître !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.