Rencontre avec Enzo Hardy

Rencontre avec Enzo Hardy, notre jeune demi-de-mêlée, arrivé à l’intersaison en provenance de Narbonne, qui fait partie du groupe avec l’équipe professionnelle pour préparer le derby.

Propos recueillis par Pablo Ordas

« J’ai l’habitude des derbys chez moi, mais là… »

Tu es arrivé cet été au club, peux-tu nous parler du choix de rejoindre l’Aviron ?

Si j’ai signé à Bayonne, c’est avant tout pour le projet sportif. Ça me permettait d’avoir une position, dans la hiérarchie des demis de mêlée assez intéressante pour pouvoir progresser, et d’évoluer dans une équipe espoirs qui est assez compétitive.

Tu es membre du centre de formation et tu t’entraînes régulièrement avec l’équipe première, comment ça se passe ?

J’ai fait toute la préparation physique d’intersaison avec l’équipe professionnelle, ainsi que quelques feuilles de match. J’ai ensuite intégré l’équipe espoirs. Mon intégration s’est bien passée dans les deux collectifs. C’est assez sympa de pouvoir s’entraîner en début de semaine avec les pros et après finir la semaine avec les espoirs pour jouer le week-end.

Justement, comment juges-tu le début de saison avec les espoirs ?

On n’a fait qu’un match amical donc pour notre premier match de championnat à Aurillac, c’était un peu approximatif venant de toute l’équipe. Après, on a gagné nos deux matchs comme le Stade Français puis le Racing. Sur ces deux victoires, chacun savait où il allait et ce qu’il avait à faire donc je pense que c’est positif pour la suite.

Tu fais partie du groupe pour affronter le BO avec l’équipe première…

J’ai l’habitude des derbys chez moi, mais là un derby comme celui-là… J’en ai beaucoup entendu parler. Il y aura forcément beaucoup de pression si je suis amené à jouer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *