Compte-Rendu 16/10 : Bayonne – Narbonne

Deuxième match à domicile, et nouvelle victoire ! Les Narbonnais venus plein d’intention auront donné du fil à retordre aux Bayonnais, finalement vainqueurs au bout d’une seconde mi-temps intensive !

 

Des locaux bousculés

Dès la 3e minute, l’arbitre central a donné le ton de la rencontre en pénalisant les Bayonnais en mêlée fermée, la première d’une longue série. Armés d’un buteur peu en réussite, les Narbonnais loupent la cible une première fois avant de la trouver à la 10e minute. Réaction rapide des basques puisque Bastien Fuster allait raffuter son vis-à-vis sur les 40 mètres pour marquer un essai en solitaire entre les poteaux (12′), logiquement transformé. Sur un nouvel échec de Paolo Pescetto suite à une pénalité, les oranges relancent depuis leur camp et parviennent à franchir une première fois la ligne d’en-but par le deuxième-ligne Romain Durand. Toujours dans la réaction, les Ciel et Blanc retrouvent la direction de l’en-but par un habile coup de pied à suivre de Aymeric Luc pour Adrien Lapègue qui n’avait plus qu’à aplatir (20′). À partir de ce moment, les Bayonnais subissent la révolte audoise. Bien vus par l’arbitre sur le secteur de la mêlée depuis le début de la rencontre, ils parviennent à revenir plusieurs fois dans les 22 mètres bayonnais. Forts d’un pack bien en place, ils passent la ligne à 2 reprises par le talonneur Hugo Camp (33′) et par le demi de mêlée Franck Tebaldini (37′) transformé en prime. Une première mi-temps bouclée sur le score de 12 à 20, où les Bayonnais ont été méconnaissables et pénalisés sur un secteur qui leur sourit à la normale. L’expression qui convenait était bien « tombés de haut ».

Action, réaction !

Les discours durs de Franck Lachaise et David Ménage ont porté leurs fruits dès la reprise avec un essai inscrit par Rémy Chateauraynaud (42′) suite à un offload de Peyo Muscarditz, encore transformé par Manuel Ordas. Sept minutes plus tard, Adrien Lapègue relançait et traversait la défense depuis ses 40 mètres pour marquer en coin (49′). De nouveau de corvée de but, Manuel Ordas est parvenu à transformer sans pression. En l’espace de 10 minutes, les bleus étaient parvenus à inverser la tendance et à mener 26-20. Cependant, les hommes de David Ménage sont toujours pénalisés en mêlée … Les coachs décidèrent alors de remplacer le pilier « défaillant » mais rien n’y fait puisque les « fautifs » sont encore sermonnés pour les mêmes erreurs réalisées précédemment. Une chance que l’ouvreur narbonnais était dans un jour sans et loupait la bagatelle de 11 points. Faute de ne pas se rapprocher de la ligne assez rapidement, Peyo Muscarditz tentait alors une diagonale pour son ailier. L’ouvreur narbonnais pourtant bien placé s’est retrouvé pris au dépourvu par un rebond malchanceux et laissa ainsi Guillaume Martocq récupérer le ballon et partir le poser sous les poteaux (66′). Rentré au poste de demi-d’ouverture, Luigi Tarozzi renchérissait de 2 points supplémentaires. Comptablement à l’abri d’un essai transformé, les Bayonnais assuraient sereinement ce dernier quart d’heure. Sur les 40 mètres visiteurs, le 3/4 centre Bastien Fuster partit chercher le bonus offensif en réalisant à nouveau un exploit personnel en passant la défense en revue pour marquer en coin (76′). Réalisants une « remontada » et empochant 5 points au classement, les basques sortent pourtant sur un sentiment mitigé. À la fois vainqueurs sur un +26 points en seconde mi-temps, et perdus en première, le constat reste difficile.

Fiche technique

Composition :

Pello Ezpeleta – David Ménage (cap) – Jon Zabala
Etienne Loiret – Bastien Bergounioux
Yonindian Hourcade – Aidon Davis – Baptiste Héguy
Rémy Chateauraynaud (m) – Manuel Ordas (o)
Adrien Lapègue – Bastien Fuster – Peyo Muscarditz – Guillaume Martocq
Aymeric Luc

Remplaçants : Thomas Puissant, Andoni Goyeneche, Nicolas Eranossian, Tanguy Duterte, Luigi Tarozzi, Hugo Barada, Yan Lestrade, Thomas Sellan

Pour l’Aviron Bayonnais :

6 essais : Bastien Fuster (12′, 76′), Adrien Lapègue (20′, 49′), Rémy Chateauraynaud (42′), Guillaume Martocq (66′)
4 transformations : Manuel Ordas (12′, 42′, 49′), Luigi Tarozzi (66′)
1 carton blanc : Yonindian Hourcade

Pour le RCNM :

Composition :

Alexandre Baron – Hugo Camp – Alexandre Ferrier
Romain Durand – Amin Hamzaoui
Marius Benoit – Guido Volpi – Adrien Gatumel
Franck Tébaldini (m) – Paolo Pescetto (o)
Brandon Bellavia – Alexis François – Lucas Tharin – Mathieu Escalle
Guillaume Cazes

Remplaçants : Noam Tramon, Thomas Duprat, Alexis Lemaitre, Alexandre Gracbling, Dorian Lucy, Bastien Gensana, Pierre Chastaing, Jules Martinez

3 essais : Romain Durand (17′), Hugo Camp (32′), Franck Tébaldini (37′)
1 transformation : Paolo Pescetto (37′)
1 pénalité : Paolo Pescetto (6′)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.