Compte-rendu 23/09 : Aurillac-Bayonne

Nos espoirs se déplaçaient dans le Cantal ce week-end pour la première journée du championnat. Ils se sont inclinés 32-5. Retour sur la rencontre.

Un déplacement à Aurillac n’est jamais une partie de plaisir. Ce n’est pas une légende et nos jeunes ont pu le vérifier.

Face à un adversaire accrocheur en diable et fort sur les bases notamment en défense, notre équipe très bizarrement sans « jus » a buté en permanence sur une formation trop peu mise en difficulté. Chaque ballon perdu grappillé par l’adversaire, chaque incursion Aurillacoise s’est pratiquement toujours terminé par des points au tableau avec autant de pénalités et de cartons(la palette de couleur y est passée).

Dans ce contexte, il était difficile de proposer une opposition digne de ce nom et suffisamment organisée pour pouvoir inverser la vapeur et rendre le tableau d’affichage plus présentable. L’essai inscrit en seconde période paraîtra pour le coup anecdotique.


Fiche technique

Composition :

Ugo Boniface – Clément Batbedat – Jon Zabala
Etienne Loiret – Bastien Bergounioux
Arnaud Aletti (cap) – Makatuki Polutélé – Baptiste Héguy
Enzo Hardy (m) – Luigi Tarozzi (o)
Adrien Lapègue – Peyo Muscarditz  -Yan Lestrade – Arthur Duhau
Aymeric Luc

Remplaçants : Thomas Puissant, Andoni Goyeneche, Nicolas Eranossian, Tom Darlet, Rémy Chateauraynaud, Alexandre Gouaux, Guillaume Martocq, Pello Ezpeleta

Pour l’Aviron Bayonnais :

1 essai : Adrien Lapègue
1 carton rouge : Makatuki Polutélé
1 carton jaune : Yan Lestrade
1 carton blanc : Etienne Loiret

Pour Aurillac :

3 essais
1 transformation
5 pénalités
1 carton rouge

Photo à la une : © Sophie Vergnolle

Prochaine échéance pour nos espoirs dimanche prochain à 15h contre le Stade Français à domicile.

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. Thierry Sudrie dit :

    Pas -trop- grave (chez le médecin c’est 33…) d’avoir encaissé ces 32 pions mais l’an dernier une des forces de cette équipe ct sa défense et le groupe est sensiblement le même… donc même pas inquiet! Il faudra-it- mettre la misère à ces cantalous ( y es-tu?) au « retour »… Sait-on jamais!!! A dimanche les petits bleus!!! Thierry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *