Barrage : Avant match Bayonne-Bordeaux

le

Qualifiés pour les phases finales, nos Bayonnais affronteront l’UBB dimanche à Mimizan.

 

Objectif atteint

Pendant deux ans, le scénario s’est répété. Celui d’une première partie de saison ratée, qui plongeait l’Aviron dans le bas du classement, avant un réveil et une seconde partie bien meilleure. Mais à chaque fois, nos jeunes manquaient de peu la qualification. La troisième année aura finalement été la bonne, et l’objectif annoncé est désormais atteint. « On veut jouer le Top 6, et essayer de franchir les un ou deux matchs qui nous manquent chaque année » annonçait Thomas Darracq en septembre dernier après le premier match amical de la saison. C’est chose faite. Pour autant, il n’est pas question de s’arrêter là. Les espoirs n’ont plus disputé de phases finales depuis trois ans, et une finale perdue contre Clermont. À l’époque les Ollivon, Etrillard, Ugalde ou Chouzenoux étaient dans les rangs Bayonnais. C’est maintenant à la nouvelle génération d’écrire son histoire.

Une victoire partout

Cette saison, Bayonne et Bordeaux ont chacun remporté leur match à domicile. À l’aller, nos ciel et blanc s’étaient assez largement imposés 38-22. Au cours des 50 premières minutes très maîtrisées, ils avaient montré toutes leurs qualités offensives (33-03 à la 50ème) avant de baisser un peu de rythme dans le second acte. Au retour, sous la pluie de Moga, la rencontre avait été moins favorable avec une entame ratée, de la défaillance dans le jeu au pied. Malgré ça, nos Bayonnais avaient su relever la tête et proposer une deuxième période intéressante dans le combat. Mais ils étaient repartis de Gironde sans ramener de point. Ce sera donc une véritable belle qui se disputera dimanche à 15, au stade municipal de Mimizan.

Rencontre avec Tom Juniver, arrière polyvalent de l’UBB.

Propos recueillis par Pablo Ordas

Tom Juniver avec la sélection d’Aquitaine – © Pablo Ordas

Tu étais blessé lors des deux confrontations contre Bayonne, tu vas pouvoir les affronter ce week-end, quel est ton sentiment ?

C’est un sentiment mitigé.. D’un, on est passés proche d’aller directement en demi mais, d’un autre, on est tout de même qualifiés et qui plus est contre Bayonne. Je suis content d’avoir l’opportunité de les affronter même si ça va être très dur.

Bayonne a dominé l’aller, Bordeaux l’a emporté au retour…

C’est un « quart de finale », un match à élimination directe. Ça va d’abord se jouer sur les fondamentaux (touches et mêlées) et sur la précision des buteurs. Ensuite, c’est le volume de jeu que les équipes vont réussir à mettre en place qui déterminera le vainqueur.

Seconds du classement depuis la seconde moitié du championnat, vous devez passer par les barrages. La qualification reste une satisfaction ou vous êtes déçus de ne pas être directement qualifiés ?

Déçus forcément puisque sur le dernier match de poule, on jouait la place en demie, mais tout de même satisfait puisque l’objectif fixé en début de saison était bien loin de la 4ème place.

Dans quel état d’esprit est l’équipe après la défaite à domicile contre Clermont ?

Tout le monde était frustré puisqu’on tenait le match et le ballon jusqu’à la mi temps mais on s’est fait prendre en mêlée et sur deux essais en contre-attaque qui nous ont coûté très cher. Après ça se serait joue aux points terrains avec Toulouse et je ne sais pas si on serait passés non plus. Mais je pense que malgré les nombreuses absences, on sera prêts ce week end.

Tu connais de nombreux joueurs à l’Aviron, comment aborder ce match d’un point de vue personnel ?

C’est un match particulier sur le plan personnel, mais je l’aborde comme n’importe quel match, car ce n’est pas parce qu’on est copains en dehors qu’ils vont me faire de cadeau. Surtout Manu.

Comment se passe ta saison où tu as pu évoluer à la mêlée, à l’ouverture et au centre ?

Des débuts où j’étais très satisfait en évoluant à l’ouverture puis le milieu de saison s’est compliqué avec une blessure, mais là, je me sens bien en jouant à l’ouverture et au centre. Être polyvalent est quelque chose qui me plaît surtout quand je voyais Goosen évoluer aussi bien en 10, 13 ou 15. On progresse plus vite et sur plusieurs plans. Le style de jeu à l’UBB me correspond plutôt bien et j’espère qu’on arrivera à le mettre en place dimanche.

 

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. Thierry Sudrie dit :

    zorte on eta joko on deneri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.