Compte-rendu 15/04 : Montpellier-Bayonne

Nouveau coup d’arrêt pour l’Aviron à Montpellier avec une défaite 18-16. Retour sur la rencontre.

Pour ce Week-end Pascal de déballage gastronomique, notre staff présentait un assortiment de belle tenue pour nos spécialistes du joug, accompagnés de quelques ¾ du cru, cuvée formatrice de l’année.

Ne vous méprenez pas l’ensemble n’était point constitué pour défiler sur le Mail Chao ou quai Jauréguiberry, mais bien pour une mission du coté de Montpelier…envoyé qu’ils étaient ,en éclaireur en terre héraultaise entre Lez et Mosson.

L’équipe devait consolider sa deuxième place et ainsi valider un peu plus son ticket pour les phases finales. La mine déconfite de nos deux coach Franck et Thomas Ossard à la fin de la rencontre en disait long sur la prestation du jour.

Dès les premiers instants de l’entame on pressent le piège. Notre équipe va buter sur un groupe désireux de démontrer que sa place au classement ne reflète en rien ses capacités. Pour cela nos adversaires du jour vont leur balancer à la gu…e de l’envie sans compter du début à la fin et ce même à 13 contre 15 pendant un instant.

il y aura eu d’un côté les ingrédients nécessaires que l’on vit trop peu de l’autre.

Quelques phases de jeux auraient pu pourtant laisser croire par instant que la situation aller se décanter.

  • Pilonnages ordonnés bien trop rares pour un maigre essai du très discret colosse Ivoirien Oulaï.
  • Abnégation trop inconstante pour amener l’adversaire à la faute et permettre à Manuel Ordas de le punir ; lui auteur d’un 100% dans l’exercice du but.
  • On aurait voulu voir un peu plus notre jeu posé, à l’image de ce jeu au pied distillé par Hugo Barada face au vent capricieux,
  • On aurait voulu voir cette complicité entre joueurs à l’image de nos deux piliers Pello et Jon échangeant en Euskara sur les tenues en mêlée…on aurait voulu, on aurait voulu…mais volonté demande volonté….

 Et ce match joué sur le synthétique au pied des tribunes de l’Altrad stadium s’apparente à un message subliminal : à un pas de nous…mais un pas de géant pour qui prétendrai le franchir.

Bref, en résumé ce fut long mais bref, nos jeunes s’inclinent sur le score de 18 à 16 au bout d’une rencontre servie comme une repasse de la soupe aigre consommée en terre d’Aude. Met rendue encore une fois, de l’avis des deux staffs, plus indigeste par le garant de la règle du jour.

Force est de constater plus que jamais l’incompréhension grandissante dans notre sport quant à la gestion des match et application de la règle.

Quelques ronds de cuir ordonnent légifèrent pour rendre notre jeu attractif, plus clair. Ils règlent, sur-règlent et ré-règlent…laissant le soin à nos arbitres d’appliquer sous haute tension des règles dignes d’un jeu de Guy Lux au grand temps d’inter-ville.

Mais soyons clairs, nos amis Montpelliérains méritent leur victoire.

Il serait de bon goût maintenant que nos deux dernières rencontres à domicile viennent comme en spectacle de fin d’année conclure la phase qualificative en position idéale pour le voyage de fin de saison (je parle là de jeu et pas encore de réjouissance)

Remercier avec deux succès, nos amis de la bute mais aussi les tablées du dîner de gala de Mercredi soir et toutes les petites mains qui œuvrent pour ce groupe, serait de la plus belle des manières un gage de saines valeurs rugbystiques.

Fiche technique

Pour l’Aviron Bayonnais :

1 essai : Evrard Oulai
1 transformation et 3 pénalités : Manuel Ordas

Composition de l’Aviron Bayonnais

Mathis Dumain – Nathan Chaumont (cap) – Jon Zabala
Etienne Loiret – Evrard Oulai
Arnaud Aletti – Makatuki Polutélé – Nicolas Alacchi
Aymeric Luc – Manuel Ordas
Arthur Duhau – Peyo Muscarditz – Yan Lestrade – Maile Mamao
Hugo Barada

Remplaçants : Clément Batbedat, Greg Landrodie, Tom Darlet , Arnaud Duputs, Rémy Chateauraynaud , Luigi Tarozzi, Adrien Lapègue, Pello Ezpeleta.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *