Après Bayonne-Perpignan : les réactions

Après la défaite 28-33 des espoirs de l’Aviron contre Perpignan, découvrez les réactions de Thomas Darracq, David Ménage et Thibault Dufau.

 

Propos recueillis par Pablo Ordas et Peio Berho

Thomas Darracq, directeur du centre de formation

Thomas Darracq – © Pablo Ordas

« On a encore notre destin entre nos mains »

On imagine beaucoup de déception après cette défaite cruelle … 

Beaucoup de déception parce qu’en fait on prend 3 contre-attaques. Dans le jeu placé on a été bien en place, et on prend 3 contre attaques de fond de terrain, on prend 3 essais et puis le dernier essai sur contre alors qu’on vient de marquer les points pour la victoire c’est très dur à vivre dans la mesure où les garçons avaient fait une grosse partie aujourd’hui. On a retrouvé quand même des choses intéressantes dans l’engagement et tout. Aujourd’hui on manque de cette confiance, de cette lucidité à certains moments qui font que aujourd’hui on n’arrive pas à finir et à gagner ce match.

Malgré la défaite, il y a des points positifs à tirer même si c’est difficile à chaud ?

Oui il y a des points positifs : la mêlée on regrette que l’adversaire n’ait pas été plus sanctionné on domine depuis des semaines et des semaines en mêlée, on a plus de pénalités pour nous. Les ballons portés on réussit à franchir on n’a pas de pénalité. C’est un peu frustrant par rapport à certains points et puis même les dernières actions on doit faire 12 ou 14 temps de jeu y’a jamais une pénalité. On est un peu frustré car il y a plusieurs matchs où on n’est vraiment pas loin et ça tombe pas dans notre sens donc c’est très frustrant.

Que va être le programme avant le match contre Oyonnax ?

Le programme : va falloir qu’ils récupèrent quand même parce qu’on a enchainé 5 matchs on a un effectif qui par rapport à beaucoup d’équipes, est beaucoup plus faible en quantité de joueurs donc il va falloir qu’on récupère et qu’il faut qu’on gagne ici contre Oyonnax pour se qualifier. Voilà on a encore notre destin entre nos mains mais c’est très frustrant de pas avoir gagné les premiers parce qu’aujourd’hui je pense qu’on le méritait.

David Ménage, capitaine de l’Aviron Bayonnais

David Ménage – © Peio Berho

« Qu’on se règle sur les détails et qu’on soit beaucoup plus précis »

David, il doit y avoir beaucoup de frustration après cette défaite cruelle … 

Un peu cruel oui, on s’était mis dans la tête cette semaine de faire un gros match ici. Il en restait 2 à Bayonne, on en a perdu 1 donc on doit se rattraper dans 2 semaines. Le plus frustrant c’est de savoir qu’on a le match en mains et ensuite on le lâche tout seul, on se fait contrer on prend un essai entre les barres qui n’a jamais lieu d’être.

Malgré ça sur l’engagement vous vous êtes retrouvés aujourd’hui ?

Oui c’est ce que me disait Thomas dans l’engagement on n’a rien à reprocher à personne. Mais bon ça fait 2-3 semaines y’a rien à reprocher à personne mais les matchs on les perd quand même donc je sais pas mais faut vraiment qu’on se règle sur les détails et qu’on soit beaucoup plus précis.

Maintenant comment est-ce qu’il va falloir se relever avant la réception contre Oyonnax ?

Là on a déjà un week-end de repos et après faire une grosse semaine d’entraînement et maintenant à bloc contre Oyonnax. Si on veut être qualifié, il faut gagner contre Oyonnax.

Thibault Dufau, 1/2 de mêlée de l’U.S.A. Perpignan

Thibault Dufau – © Peio Berho

« Il faut que ça nous serve pour l’avenir »

Thibault, nouvelle victoire à l’extérieur chez votre dauphin lors du Match aller. Avant la qualification en barrage était assurée, maintenant c’est l’accès direct en demi-finale qui est assuré. Quel est ton ressenti ?

Mitigé. Content d’avoir gagné ici parce que peu d’équipes l’ont fait, et peu d’équipes le feront à l’avenir donc c’est quelque chose d’assez spécial ! Après, un peu déçu de ce match, surtout de l’entame qu’on fait, on prend un essai dès le debut qui nous met dans le mal, ensuite 2 pénalités qui gonflent le score et on court un peu après. On savait qu’ils allaient avoir un petit quart d’heure de folie mais on savait pas quand. Ça a été au debut, on a laissé passer l’orage on a essayé de faire le dos rond. On a réussi à un peu inversé la pression en fin de première mi-temps debut de seconde. Donc content de la victoire parce qu’on a eu du mal à l’arracher mais il faudra faire mieux pour les phases finales pour continuer à gagner les matchs et à gravir les échelons.

Il y avait quand même l’intention de chercher un Match référence en vue des phases finales, il y a quand même beaucoup de choses à garder pour la demie dans 4 semaines ?

Ouais mais on s’était dit que chaque match allait compter comme test référence. Il fallait qu’on soit au rendez-vous à chaque fois : qu’on se rassure sur les bases, sur notre jeu et qu’on soit constant de semaine en semaine pour engranger un maximum d’expérience et surtout de confiance pour les phases finales. Donc aujourd’hui on a eu un match beaucoup plus difficile que d’habitude qu’on a su géré plus ou moins bien car il faut que ça nous serve pour l’avenir parce que les matchs de phases finales seront tous comme ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *