Compte-rendu 25/03 : Bayonne-Castres

Après une semaine de pause, nos espoirs l’ont emporté 43-12 face à Castres en empochant le bonus offensif.

Cette trêve entre deux « blocs » (tel est le vocabulaire maintenant employé) aura t-elle été salutaire .

  • Après s’être vautré plusieurs fois en loupant la  marche de l’escalier roulant qui devait nous mener à la première place.
  • Sans avoir trouvé de parade à notre baisse de régime affichée,après s’être dit les mots,mis les choses a plat,mis les choses dans l’ordre…(toujours le vocabulaire qui va bien)…
  • Finalement…ne rien faire pendant quelque jours n’était-il pas le remède du moment ?

En tous les cas il fallait aujourd’hui faire en sorte que le mur des remparts ne deviennent pas notre mur des lamentations…ou  que la cathédrale flèche aux cieux élancées ne deviennent la remise de cierges déposés en imploration pour un miracle salvateur d’une équipe en difficulté.

Non, notre pittoresque coin de jeu devait redevenir notre coin de joie.

Avant toute réjouissance le staff sonnait une fois encore le rappel pour que chacun adopte les bonnes attitudes…répétant à souhait : « composer l’équipe doit être pour nous un casse tête au moment des choix ».

On a beau tourner le rugby dans tous les sens, le jouer à l’Eden Park, d’Ibusty ou au pied de la cathédrale…faire et refaire des règles, bâtir X et X plans de jeux..sans principes respectés ,on se lance immanquablement dans une course à handicap.

Les mines, à l’image du temps, témoignent de l’inquiétude mais aussi de l’envie d’en découdre…

Très vite le voile est levé le ciel se met au bleu, et nos jeunes s’appliquent à poser leur jeu,sagement patiemment…

Boniface ,passé du bleu de France au bleu maison enfilé façon bleu de travail, cale le côté gauche de la mêlée. Jon de chez Zabala n’est pas en reste. Pour lui tunique Espagnole du Top 14 ou Espoir peu importe le travail est accompli. Ajoutez à cela l’activité du bouillonnant capitaine David Ménage et notre Oulaï qui sonne sa première charge offrant à la défense Castraise une paire de cuisseaux à faire pâlir Montauzer un jour de foire au Jambon.

Ainsi chacun se rassure sur ses forces et une pénalité vient rapidement récompenser cette bonne entame.

Suite à un jeu au pied des visiteurs nos ¾ se mettent au diapason, Hugo Barada récupère le ballon de volée et puni la défense adverse d’un contre pied pour décaler  d’une passe Adrien Lapègue de l’aile pour un essai en bout de course.

L’aile ou la cuisse, peu importe… Six minutes pour lever les doutes que demander de mieux…

Le jeu est posé, les gestes justes des passes dans le temps et le Capitaine ne laisse le soin à personne d’autre d’ajouter un essai supplémentaire au score .

Une mise en bouche gourmande agrémentée de la belle cuvée du jour d’un « Chateau » de derrière les fagots.

L’ami Luigi nous la joue en mode Chrono-drive. Jouant rapidement une pénalité ajoutant dans le tiroir caisse un essai transformé .

22-0 le rythme baisse pour un instant, les Tarnais relèvent la tête mais nos jeunes restent appliqués cornaqués qu’ils sont du bord du terrain par l’exigeant Thomas de chez Darracq… Il ne les lâchera pas en si bon chemin… Et ainsi Peyo l’homme d’Arette y va de sa secousse pour aller pointer un essai en conclusion d’une belle première période.

Aux citrons les mots sont distillés par le Staff pour garder la concentration.

Cet intermède comme un « trou Normand » remet les gourmands en appétit pour deux  récidives de David (après une folle course de…1 mètre) et Muscarditz venu en conclusion d’un beau mouvement d’ensemble, 43-0.

Comme au Resto après le succulent, le public attablé sur la bute attend la repasse…hélas pour aujourd’hui c’était fromage ou dessert et les invités Castrais, par l’odeur alléchés, prennent leur part au nez et à la barbe de leurs hôtes.

Pour n’avoir pas su reposer leur jeu et le reprendre à leur compte nos jeunes bleus laissent les Castrais terminer par 2 réalisations cette partie, 43-12.

L’exigence de ce sport voudra que l’on fasse la fine bouche,alors disons que ce week-end nous avons remis les pendules à l’heure des beaux jours… Dire que nous avons pris une heure d’avance pressé d’en découdre à Narbonne pour confirmer serait présomptueux. Rien ne sert de courir…et début avril après avoir reçu les parisiens nous saurons si l’on peu entrevoir la vie en rose.

Fiche technique

Pour l’Aviron Bayonnais :

6 essais : Adrien Lapègue (6e), David Ménage (12e, 51e), Luigi Tarozzi (19e), Peyo Muscarditz (40e, 47e)
5 transformations : Luigi Tarozzi (6e, 19e, 40e, 48e, 51e)
5 pénalité : Luigi Tarozzi : (5e)

Pour le Castres Olympique :

2 essais : Théo Hannoyer (65e), Quentin Lefort (76e)
1 transformation

Composition de l’Aviron Bayonnais

Ugo Boniface – David Ménage – Jon Zabala
Guillaume Ducat – Evrard Oulai
Arnaud Duputs – Makatuki Polutélé – Baptiste Héguy
Rémy Chateauraynaud – Luigi Tarozzi
Enzo Salvai – Peyo Muscarditz – Maile Mamao – Adrien Lapègue
Hugo Barada

Remplaçants : Nathan Chaumont, Mathis Dumain, Etienne Loiret, Arnaud Aletti, Tom Darlet, Aymeric Luc, Yan Lestrade, Adrien Bordenave

Composition du Castres Olympique

Jawad Atia – Benjamin Nehme – Théophile Sentenac
Sabri El Ghoul – Théo Hannoyer
Dorian Clerc – Valentin Pradalie – Cédric Gatti
Bernard Reggiardo – Maxime Javaux
Imad Bouhedjeur – Jean Charles Icart – Warren Zanarelli – Jauhann Bouzon
Kylian Jaminet

Remplaçants : Paul Sauzaret, Julien Grolleau, Baptiste Delaporte, Jordan Ladhuie, Jérémy Fernadez, Quentin Lefort, Baptiste Garrigues, Farai Mudariki

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. Thierry Sudrie dit :

    Magnifique victoire de nos jeunes bleu et blanc de laquelle on peut dire qu’elle a comporté tous les ingrédients du rugby moderne : la création, la défense, la solidarité, l’envie et… la chance!!! Mais bon en face -que je ne me « gourre » pas de touche- …Le CO.Nuls ils n’ont pas été comme on l’entend parfois dans le coin… BRAVO donc à nos jeunes et à leur staff…. J’apprécie grandement le compte-rendu rédigé de main de maître. Je me suis régalé… Thierry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *