Avant match La Rochelle-Bayonne

Une semaine après la déconvenue à domicile face au Stade Toulousain, les Bayonnais se déplacent à La Rochelle.

 

Une réaction attendue

La déception fut grande dimanche dernier, une fois la rencontre terminée tant nos espoirs avaient misé sur ce choc face au Stade Toulousain dans le cadre particulier du stade Jean Dauger. Ce revers, le deuxième de la saison à domicile couplé à la victoire bonifiée de l’USAP a vu les ciel et blanc laisser le fauteuil de leader aux Catalans qui ont désormais 4 points d’avances sur les Basques. Dès samedi, une réaction est attendue par cette équipe au grand potentiel. Face à des Rochelais actuels 6ème du championnat, nos joueurs devront corriger ce qui n’a pas été dimanche dernier faire preuve de sérénité  et lucidité dans « ce match pour rebondir » dixit Thomas Darracq mais la tâche ne devrait pas être évidente.  Les Rochelais, défaits 41-10 la semaine dernière auront surement à cœur de montrer un tout autre visage à domicile. Bayonne sera amputé de deux piliers gauches (Mathis Dumain et Ugo Boniface en sélection avec les U20), mais le Stade Rochelais sera également handicapé puisque quatre de ses joueurs ont également été retenus par le staff de Thomas Liévremont.

À l’aller, une rencontre qui avait lancé la saison…

Pour ce déplacement chez les Maritimes, nos Bayonnais pourront se baser sur la copie livrée au match aller. Une rencontre qui avait lancé leur saison puisqu’elle avait abouti à la première victoire dans ce championnat. Cette opposition, qui arrivait après deux défaites initiales, avait vu les joueurs de Thomas Darracq  proposer un gros combat en mêlée et profiter de la botte de Luigi Tarozzi pour s’imposer. Pour ce dernier match du bloc, et avant une semaine de pause, un succès serait le bienvenu pour conserver de l’avance sur le Toulon, actuel 3ème, car les Varois seront la prochaine échéance de nos jeunes joueurs après le déplacement chez les jaune et noir.

Image à la une © Pablo Ordas

Rencontre avec Valentin Destruels, troisième ligne du Stade Rochelais

Valentin Destruels – © Peio Berho

Propos recueillis par Peio Berho

Après que vous les ayez contenus en début de saison, les Catalans ont de nouveau sévi à domicile en vous infligeant un cinglant 41-10. Quels enseignements tirez-vous de cette défaite ?

On retient que quand on commence à être dans le dur comme contre Perpignan on n’arrive pas à réagir et on explose. Quand l’adversaire met plus de combat que nous c’est là où on a du mal !

Réception du dauphin ce week-end, chez lequel vous aviez subi votre première défaite de la saison. Sur quoi allez vous mettre l’accent ?

On va vouloir mettre l’accent sur ce qui nous a manqué le week-end dernier c’est à dire le combat et l’envie. Sur les bases du rugby tout simplement. Parce que c’est une équipe très forte là-dessus

Quatre de vos coéquipiers joueront pour les moins de 20 ce samedi. La Rochelle est par ailleurs l’équipe la plus représentée lors de cette première rencontre, quels sont les fruits de ces sélections ?

Les fruits de ces sélections sont les résultats du centre de formation, on bosse pour qu’il y est le maximum de convoqués ! On se porte tous vers le haut que ça soit à l’entraînement ou en match

Après des débuts en fanfare, vous finissez cette phase aller dans la seconde moitié de tableau, pouvez vous tirer un petit bilan de cette phase et des objectifs pour les rencontres à venir ?

L’objectif est de finir dans les 6 premiers et jouer les phases finale, il nous reste 4 réceptions pour 7 déplacements, l’objectif est de gagner nos matchs à domicile et de ramener au minimum 1 point de l’extérieur !  Le bilan est mitigé, on espérait mieux mais on n’y est pas arrivé maintenant à nous de faire le maximum pour réaliser nos objectifs de début d’année. Il nous reste beaucoup de boulot donc maintenant on va travailler !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *