Compte rendu 19/02 : Bayonne-Toulon

Une semaine après leur victoire au Stade Rochelais, nos Bayonnais ont lourdement battu Toulon 51-03 et se rapprochent de la première place.

Les toulonnais arrivés très réduits du nombre important de blessés et de joueurs juste revenus du Brisbane Tens, étaient arrivés humbles et n’ont pas caché leurs intentions de décrocher quelques points utiles dans la course aux qualifications. On ne pouvait pas en dire autant des bayonnais, mieux armés pour cette rencontre.

 

Match qui débute bien pour Bayonne, jeu dans le camp des rouges, une pénalité de Méret pour ouvrir le score, un break raté sur une touche à 5 mètres où le lancer des toulonnais lobe le sauteur, l’excellent Rebbadj, mais on ne parvient pas a conclure, alors que nous étions au bord de leur ligne. Puis suite a ce bon début, un trou d’air de 25 minutes, où les rouges égalisent et où il ne se passe rien sur le terrain, mauvais choix, abus du jeu au pied, manque de concentration, Méret marque tout de même 2 pénalités de plus, concrétisant notre domination territoriale stérile. A noter l’expulsion de l’ailier gauche Toulonnais pour coup de pied à joueur à terre. A la 31ème minute, première fois où on enchaîne plus de 3 temps de jeu, et Makatuki Polutele va conclure sur un groupé pénétrant des écoles au pied des poteaux transformé par Méret. Sur le coup d’envoi des toulonnais ou presque, Mamao récupère un ballon, se fait la valise et va marquer, avec un crochet intérieur dans l’en-but, clin d’œil à ses  illustres anciens, Laurent Pardo ou Christian Garat, pour se rapprocher au mieux des poteaux, transformation de Méret. En 5 minutes, le match lénifiant avait retrouvé un allant qui lui allait beaucoup mieux et Bayonne menait 23-3.

 

La deuxième mi-temps vit un chaud (ou show..) Lestrade qui se fit la malle sur une attaque en première main, prit un trou qui s’offrait à lui, alla au max possible, et d’un petit coup de main, il donna le ballon à Mamao qui marqua son doublé, toujours transformé par Méret. Suite à un ballon tombé par la ligne d’attaque Toulonnaise, Lestrade, à nouveau s’empara du ballon et avec un choix à l’extérieur et à l’intérieur offrit l’essai à son compère Muscarditz. Ensuite pendant 5 bonnes minutes, les toulonnais jouèrent dans les 5 mètres Bayonnais, sans parvenir à marquer le moindre point, défense acharnée des bleus qui repoussèrent tous les assauts rouge et noir. C’est suite à cette grosse défense que se passa l’événement de cette fin de match. À la suite d’un placage haut, Toulonnais, non sanctionné par l’arbitre, un accrochage s’ensuivit qui mélange joueurs, entraîneurs et remplaçants, les uns essayant d’arrêter ce que les autres attisaient. En fin de compte 1 rouge pour chaque équipe, Leconte pour les bleus, victime du placage haut et initiateur, aux yeux de l’arbitre de l’accrochage. Le match, après 5 minutes d’arrêt de jeu, reprit à 14 contre 13. Muscarditz marqua lui aussi son doublé après un joli mouvement d’alternance entre jeu d’avant et jeu de ligne des 3/4, toujours transformé par Méret. Le match était presque à son terme, les longs arrêts de jeu venaient de débuter. Lestrade, toujours lui, joua un ballon à la corne et reçut largement après sa passe, un tampon monumental du 12 toulonnais, l’arbitre, intelligemment, laissa continuer l’action et Landrodie marqua l’essai entre les barres, transformé par Tarozzi.
Le référé judicieux, mit un nouveau carton rouge pour le placage à retardement du toulonnais et siffla la fin du match.
Photo : © Pablo Ordas
Fiche technique

Pour l’Aviron Bayonnais :
6 essais : Makatuki Polutélé (35e), Maile Mamao (37e, 42e), Peyo Muscarditz (46e, 64e), Greg Landrodie (78e)
6 transformations : Lucas Méret (36e, 38e, 43e, 47e) Luigi Tarozzi (64e, 79e)
3 pénalités : Lucas Méret (2e, 7e, 22e)
Carton jaune : Arnaud Duputs (27e)
Carton blanc : Mathis Dumain (50e)
Carton rouge : Ibai Leconte (73e)

Pour le RC Toulon Bayonnais :

1 pénalité : Quentin Lalarme (10e)
Carton jaune : Julien Ory (54e)
Carton blanc : Matthieu Loudet (34e)
Cartons rouge : Roméo Ballu (27e), Guillaume Mortier (73e), Jessy Ben Bouazza (78e)

Composition de l’Aviron Bayonnais :

Adrien Bordenave – David Ménage (cap) – Jon Zabala
Etienne Loiret – Arnaud Aletti
Arnaud Duputs– Makatuki Polutele – Baptiste Héguy
Rémy Chateauraynaud (m) – Lucas Méret (o)
Enzo Salvai – Peyo Muscarditz – Yan Lestrade – Maile Mamo
Hugo Barada

Remplaçants : Nathan Chaumont, Greg Landrodie, Ibai Leconte, Nicolas Alacchi, Tom Darlet, Luigi Tarozzi, Manuel Ordas, Mathis Dumain

Composition du RC Toulon :

Théo Turano – Théo Papalia – Matthieu Loudet
Swan Rebbadj – Lucas Gulizzi
Enzo Guerrucci– William Van Bost – Bastien Reynaud
Yoan Cottin (m) – Alex De Selpuveda (o)
Roméo Ballu – Jessy Ben Bouazza – Rusiate Vodo – Eneriko Buliruarua
Quentin Lalarme

Remplaçants : Clément Martinez, George Stokes, Guillaume Mortier, Gregory Annetta, Julien Ory, Geoffrey Cazanave, Mickaël Blanc, Emerick Setiano

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. SUDRIE dit :

    Je ne regrette pas mon après midi à « Bélascain » une mélée bleue superbe un bel adversaire qui nous a par moment posé des problèmes. Une bien belle défense grâce à une solidarité qui fait plaisir à voir et pour finir la vexation des varois!! Chapeau à Franck qui s’est pris pour « slimani »(Greg) mais qui s’est maitrisé de superbe façon… Bravo à tous sauf au 18 rouge qui visiblement avait les synapses grillées peut-être l’explication du casque??? Pourvu qu’à Agen les pruneaux ne volent pas…. Même en digestif le 51 n’est pas dégueu. au final

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.