Après Pau-Bayonne : les réactions

Après le succès 35-29 des espoirs de Bayonne face à Pau, découvrez les réactions de l’entraîneur Franck Lachaise, du talonneur et capitaine David Ménage, et du Palois Ben Péhau.

Propos recueillis par Pablo Ordas

David Ménage, capitaine des Espoirs

David Ménage – © Pablo Ordas

« Continuer la belle aventure qu’on est en train de faire »

« On a fait une grosse performance aujourd’hui malgré une équipe un peu remaniée. En touche on a eu quelques incertitudes, tout le monde s’est donné à 200% et on a eu tous nos ballons en touche. Tout le monde s’y est filé! En deuxième mi-temps, c’était un peu plus difficile, Pau revient pas mal… Le match était serré, mais on est tous contents. Par rapport au match aller on avait une grosse revanche à prendre.  Il y avait pas mal de jeunes, la première ligne a été complètement changée à la fin, mais on arrive quand même à les emporter. Je suis vraiment très content de l’investissement de tout le monde. La consigne était de ne pas craquer. Quand on se rejoint, toute l’équipe, avant le début de la deuxième mi-temps on s’est dit ils vont nous faire chier jusqu’au bout, mais on n’a pas craqué. Dimanche on reçoit Toulouse, il ne faudra pas perdre puis on va aller à La Rochelle où on va essayer de ramener un maximum de points pour continuer la belle aventure qu’on est en train de faire ! » 

Franck Lachaise, entraîneur des avants

Franck Lachaise – © Peio Berho

« J’avais très, très peur de ce déplacement« 

Franck, grosse performance de tes joueurs aujourd’hui…

Oui, effectivement. Toujours pareil, compte tenu du manque  de certains joueurs qui sont partis jouer la Challenge Cup avec les professionnels, je suis très satisfait de l’état d’esprit des garçons même si la semaine a été, à l’entrainement assez compliquée. J’avais très, très peur de ce déplacement sachant que ça reste quasiment un derby, on avait perdu à la maison pour le premier match de la saison. On avait quand même à cœur de gagner mais c’était compliqué… On perd Peyo Muscarditz le jeudi matin ( ndlr : Peyo est parti avec le groupe professionnel jouer la Challenge Cup). Il manquait un vieux briscard derrière pour tenir un peu la ligne. Les séances de jeudi et vendredi ont été difficiles, mais au final il y a la victoire !

Le match a été très tendu de la première à la dernière minute, tu dois être satisfait que tes joueurs aient gardé leur sang froid…

Tout à fait puisqu’on savait qu’en face il y avait quelques joueurs qui ont le chic de faire sortir les gens du match. Mais nous aussi sur ce match on en avait un puisque le petit Ibai s’est amusé toute la partie à les faire un peu disjoncter. Ça reste un derby, ça reste le Béarn contre le Pays Basque, Pau contre Bayonne donc on est toujours tendus. Il fallait rattraper les points qu’on avait laissé à la maison.

Vous êtes maintenant premier ex-æquo avec Perpignan, c’est que du positif….

Oui, mais je suis de nature assez humble. Le classement est beau, on est co-leader, c’est bien. Mais pour moi c’est à la fin des phases retour qu’on verra où on sera et qu’est ce qu’on jouera… Si on jouera une demi-finale directement, ou des barrages en espérant qu’on soit toujours qualifiés.

Ben Péhau, trois-quart centre de Pau

Ben Péhau – © Pablo Ordas

« On a manqué d’agressivité « 

« On savait que l’Aviron voulait venir gagner, ils l’ont fait donc à nous de nous remettre au travail la semaine prochaine pour le match d’Oyonnax. On a manqué d’agressivité devant et collectivement. C’est un tout on a été un peu en dedans dans le match, c’est ça qui nous a fait perdre aujourd’hui. On avait à cœur de gagner après deux victoires en début d’année, mais ça n’a pas été le cas donc on va se remettre en question et au travail. Il n’y a pas tout qui est à jeter, il y a eu des choses mauvaises et bonnes. On va regarder tout ça à la vidéo. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *