Après Bayonne-Toulouse : les réactions

Après la défaite 12-09 des espoirs de l’Aviron, découvrez les réactions de Thomas Darracq et Hugo Pirlet.

Propos recueillis par Pablo Ordas

Thomas Darracq, directeur du Centre de formation de Bayonne

Thomas Darracq à la fin du match – © Pablo Ordas

Thomas, que s’est il passé aujourd’hui ?

« On est passé à côté par rapport à l’événement. On s’est certainement mis un peu trop de pression, on a senti dès l’échauffement que les joueurs étaient un peu stressés, avaient du mal à se trouver dans le tempo. Nous sommes tombés sur une équipe Toulousaine qui était très costaud, il ne faut surtout pas dénigrer leur grosse équipe qui va enchaîner son cinquième succès en ayant battu la semaine dernière Perpignan, aujourd’hui ils battent le premier ex-æquo. Ça nous met un coup d’arrêt, il va vite falloir rebondir, trouver de la sérénité pour faire d’autre genre de match. Aujourd’hui on a eu des difficultés à défendre comme il fallait, à mettre en place ce qu’on avait demandé sur le jeu. C’était un non match. « 

Après la première défaite à la maison, il y avait eu une réaction collective. C’est sur ça qu’il va falloir se baser?

Oui bien sûr. Nous n’en sommes qu’à la 15ème journée, il reste beaucoup de matchs à faire. Aujourd’hui c’est un coup d’arrêt. La frustration vient de la défaite, on ne veut pas perdre à Bayonne, c’était l’occasion de jouer à Jean Dauger, des supporters étaient restés et on leur a montré une copie qui n’est pas du tout digne de ce qu’on a fait depuis le début de saison. C’est là ou on est très triste. D’abord pour les jeunes qui sont passés à côté de leur sujet et aussi par rapport à l’événement où on voulait un petit peu marquer le coup.

Hugo Pirlet, pilier du Stade Toulousain

Touché au coude, Hugo Pirlet a assisté à la victoire des siens depuis le banc – © Pablo Ordas

« On est super content, on voulait vraiment venir faire un résultat ici. On a réussi, c’est énorme surtout après ce début de saison vraiment difficile où on a eu beaucoup de passages à vide. On est un groupe super solidaire, on a fait un gros match dans le combat, l’envie on n’a rien lâché. Gagner ici chez le premier c’est énorme. C’est notre cinquième victoire d’affilée, on est super heureux et on veut continuer comme ça. On a préparé la semaine en sachant qu’on jouerait dans ce stade. Ce n’est pas rien, pour les Bayonnais  c’est important d’évoluer à Jean Dauger donc on s’est préparé en conséquence. On était presque avant dernier, au fond du trou et des bons matchs nous ont relancé. On a battu le leader Perpignan la semaine dernière, on gagne contre le 1er aujourd’hui donc c’est super. »

Image à la une © Pablo Ordas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.