Avant Match Castres-Bayonne

Déplacement compliqué pour nos espoirs ce week-end. En clôture de ce deuxième bloc, les bayonnais se rendent dans le Tarn, défier le promu castrais, auteur d’un bon début de saison. Coup d’oeil sur la rencontre !

 

Les basques en marche

Après les débuts compliqués mais encourageants du premier bloc, nos bayonnais sont parvenus à se remobiliser et signer 3 succès de rang. Agen, Clermont-Ferrand, Bordeaux : 3 des derniers demi-finalistes de la dernière saison, sont tombés. Ce qui permet alors à notre équipe de se hisser à la 7e place aux côtés des auvergnats, qui restent sur 3 défaites consécutives. Une preuve que ce championnat est plein de surprises, et à la portée des ciels et blancs. Pour finir ce deuxième bloc avant la pause, les intentions sont claires : ramener une nouvelle victoire, et se rapprocher des places qualificatives. Cependant, le promu n’est pas à enterrer trop vite.

Les belles surprises des promus

Castres est une des deux nouvelles équipes de ce championnat Espoirs avec Oyonnax, actuel troisième au classement. Il faut savoir que Castres ne devait même pas accéder à cette poule Elite cette saison. En effet, auteurs de deux très bonnes saisons, les tarnais ont échoué aux portes de l’accession : une première fois contre le Stade Français il y a 2 ans, et une seconde fois contre le Stade Montois la saison dernière. Mais suite au refus de monter de la part des landais, le CO a été propulsé en poule 1. Après avoir survolé le championnat poule 2 dernièrement, le Castres Olympique a réussi son baptême du feu en faisant face aux deux derniers finalistes lors des deux premières journées avec un nul et une victoire à l’arraché. Autrement dit, les solidaires castrais comptent bel et bien stopper la dynamique bayonnaise. D’autant plus qu’ils vont chercher à se rattraper d’une déroute subie face à l’ogre catalan, très en forme actuellement.

 

Rencontres avec 3 joueurs du Castres Olympique : Valentin Pradalié 3e ligne, François Fontaine 3/4 centre, et Quentin Lefort 3/4 aile

Valentin Pradalié - ©Peio Berho
Valentin Pradalié – ©Peio Berho
François Fontaine - ©Peio Berho
François Fontaine – ©Peio Berho
Quentin Lefort - ©Peio Berho
Quentin Lefort – ©Peio Berho

Propos recueillis par Peio Berho

« Vous savez, nous sommes une équipe de lâche-rien »

Comment vit le groupe dans cette nouvelle poule Espoirs Elite 1 ?

V.P : Le groupe dans poule Élite Espoirs vit plutôt bien après un premier bloc de 4 matchs positif et un second pour le moment positif mis à part ce faux pas le week-end dernier contre une équipe de l’USAP très en place et très costaud, et un résultat amer au vu de la première mi-temps où nous étions en tête au score. Mais le groupe est dans cette poule dans une spirale positive.

F.F : Déjà on est content de pouvoir évoluer en poule Elite pour valoriser la très belle saison passée en Poule 2. C’est un groupe jeune qui a besoin de matcher pour s’aguerrir.

Q.L : Le groupe vit très bien , on bosse beaucoup aux entraînements pour pouvoir être le plus compétitif possible dans cette poule relevée. Nous sommes un groupe assez soudé.

Sentez vous un réel décalage avec la poule 2 ?

V.P : Et bien à vrai dire avant d’entrer dans cette poule Élite nous avions quelques aprioris quant au décalage qu’on pensait être un fossé mais honnêtement ce sont simplement des matchs disputés, engagés je pense autant que certains en poule 2, mais c’est plus un effet psychologique. Après il est vrai que le niveau en poule 1 est pour les 14 équipes d’un niveau à peu près égal. Ce sont de gros matchs chaque week-end et on joue à ce sport pour ce genre de rendez-vous donc on est ravis de jouer de très très belles équipes au plus haut niveau jeune.

F.F : Disons que dans la première moitié du classement de la poule 2, le niveau est assez similaire. Mais il est vrai que la fin de peloton en poule 2 est un peu plus faible.

Q.L : En termes de jeu oui ! Les équipes jouent plus vite et sont plus organisées, le rythme est un peu plus important. En poule 2 c’était moins organisé mais plus rugueux ! C’est un peu comme le Top14 et la ProD2..

Quel a été le message après la déroute face à l’USAP ?

V.P : Le message après la défaite à l’USAP a été clair, nous sommes tombés sur une équipe meilleure que nous, il n’y avait alors rien à dire quant au résultat si ce n’est quand même une déception quand on voit le rendement d’une mi-temps à l’autre… 1ère mi-temps 8-9 pour nous, score final 42-12. Vous savez, nous sommes une équipe de lâche-rien donc cette défaite va nous permettre d’apprendre davantage sur la façon de gérer ce genre de match et donc de grandir. On en tire quand même du positif de ce match, on conserve le positif pour travailler sur ce qui a prêché dimanche dernier.

F.F : On a reçu une jolie claque à Perpignan, ça nous fait un peu redescendre. Une remise en question inévitable était nécessaire. On s’est remis au boulot pour bien finir le bloc par une victoire contre Bayonne.

Q.L : Cette défaite nous a fait du bien en quelque sorte [rire] on était sur un petit nuage depuis le début du championnat suite à nos bonnes prestations … On a fait beaucoup d’erreurs bêtes dans ce match, qui vont nous permettre de travailler pour la suite.

Comment préparez vous cette réception de Bayonne avant la clôture du second bloc ?

V.P : On prépare ce match contre Bayonne de la même façon que les matchs précédents, c’est à dire avec humilité, rigueur et engagement. On a à coeur de se rattraper suite à la déroute du week-end précédent, donc on accentue vachement le travail sur les zones de jeu qui ont faillis contre Perpignan. Et enfin on souhaiterait finir de la meilleure des façons ce bloc avec on l’espère une victoire au bout mais pour cela il faudra y mettre tous les ingrédients de base !

F.F : Bayonne c’est costaud cette saison. On sait à quoi s’attendre sur ce match ! Ils vont venir avec des intentions, à nous de faire le job.

Q.L : On aimerait terminer sur une bonne note ce second bloc, sachant que ce match se jouera à domicile et que nous souhaitons rester invaincus à la maison. Bayonne est juste derrière nous au classement avec seulement un point de retard si je ne me trompe pas. On se prépare à un gros match dimanche.

Image à la Une : ©Pablo Ordas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *