Compte-Rendu 15/10 : Toulon-Bayonne

Défaits 21-15 à Toulon, les Espoirs reviennent une nouvelle fois avec le bonus défensif. Un match qui leur échappe une nouvelle fois sur des petits détails.

Les Toulonnais restaient sur une grosse défaite la semaine dernière face à l’USAP. La semaine a alors été particulièrement éprouvante pour les espoirs varois qui tenaient à se rattraper contre nos jeunes. On sent un réel engagement physique dès le début de la rencontre.

La rencontre met du temps à démarrer. Le jeu est partagé et se stabilise pendant une dizaine de minutes sur la ligne des 50 mètres. Quelques petites imprécisions donnent lieu à des mêlées, encore une fois dominées par les bayonnais. Le côté gauche toulonnais a longtemps été malmené par Jon Zabala durant cette partie. Suite à une percée toulonnaise, Bruce Devaux a ouvert le score en marquant sur un pick’n’go. Les arrières bayonnais ont vite répondu en envoyant Enzo Salvai après un espace crée par Peyo Muscarditz. La transformation est ratée. Sur le coup d’envoi suivant les toulonnais reviennent sur les 5 mètres bayonnais. Bruce Devaux s’échappe petit côté et marque son doublé. La transformation est ratée et redonne aux varois un avantage de 7 points. Les visiteurs tentent des choses intéressantes à l’image de Hugo Barada, et résistent aux impacts et placages parfois limites des toulonnais. Tom Darlet prend un ballon petit côté et se faufile entre les défenseurs adverses et vient conclure entre les poteaux. Luigi Tarozzi transforme et ramène les siens à égalité. Anthony Belleau marque 3 points supplémentaires avant la pause et bloque le score à 15-12.

La seconde-mi temps plus terne, va voir Anthony Belleau reprendre le large après une pénalité de près de 50 mètres en coin. Mais les hôtes ont fait preuve d’indiscipline en mêlée fermée, et offrent des cartouches aux bayonnais. Luigi Tarozzi réduira la mise à 18-15. Les bayonnais dominent toujours la mêlée et les toulonnais sont en plus en veine sur le secteur de la touche. Les deux forces en présence de neutralisent et se gâchent mutuellement les quelques occasions à leur portée. Malheureusement les basques sont pénalisés sur maul écroulé et l’ouvreur déjà auteur d’un 3/4 rajoute 3 points et creuse l’écart à 21-15. Le score est resté intact jusqu’au bout malgré une possession des bayonnais dans les 5 mètres adverses pendant les 10 dernières minutes. Les quelques pick’n’go n’ont pas fait cédé face leurs adversaires du jour. Les blancs ont été très proches de leur premier succès à l’extérieur. Les hôtes ne s’attendaient pas à être aussi contrariés.

Découvrez les réactions du pilier basque Jon Zabala, et de Franck Lachaise entraîneur des avants après la rencontre.

Quel est ton ressenti après cette partie et après ce bloc de matches ?

J.Z : Nous ne somme pas découragés en perdant à l’extérieur. Nous avons commencé ce bloc contre Pau, le groupe n’y était pas encore. Nous n’avons pas désespéré mais nous avions quand même perdu une option. Et lors des déplacements à Toulouse ou Toulon, nous perdons de moins de 7 points. Nous ramenons 1 point lors des déplacements, nous en avons pris 4 à domicile lors du dernier match. Si nous continuons cette dynamique, nous allons marquer déjà plus de points à la maison, et plus nous jouerons bien plus nous progresserons et nous ferons également de belles parties à l’extérieur.

Une nouvelle défaite mais que tires-tu comme enseignements de cette rencontre ?

F.L : Tirer directement : pas grand chose. Moi je suis satisfait de l’état d’esprit qu’on y a mis aujourd’hui, C’était le leitmotiv avant de venir sur le match, ce matin on en a parlé : c’est l’état d’esprit qu’on devait y mettre. Peu importe le résultat c’était de trouver une cohésion, de trouver un collectif, de l’envie quoi. Je tire mon chapeau aux jeunes qui ont été très forts de ce côté là.

Sur quoi allez vous travailler pendant cette trêve du championnat ?

J.Z : Les petits détails. Au final, nous perdons sur ces petits détails. Nous attaquons bien, nous défendons bien mais des petits détails comme un petit en-avant dans notre camp, ou un placage manqué très important, ce sont ces petits détails qui te font perdre la partie.

F.L : Continuer à travailler ce que l’on met en place à l’heure actuelle sur les entraînements. Ca commence à payer puisque sur certains mouvements on voit qu’il y a des choses qui sont positives. Je pense qu’on est sur la bonne voie, on travaille correctement et voilà très heureux.

 

imgune-rct-ab

Fiche technique

Pour le Rugby Club Toulonnais :
2 essais de Bruce Devaux (13e, 23e)
1 transformation de Anthony Belleau (13e)
3 pénalités de Anthony Belleau (39e, 46e, 70e)
Carton blanc : Matthieu Loudet (14e)
Carton jaune : Swan Rebbadj (75e)

Pour l’Aviron Bayonnais :
2 essais : Enzo Salvai (18e), Tom Darlet (32e)
1 transformation de Luigi Tarozzi (32e)
1 pénalité :  Luigi Tarozzi (52e)
Carton blanc: Mathis Dumain (14e)

Composition du Rugby Club Toulonnais :

Bruce Devaux – Badri Alkhazashvili – Matthieu Loudet
Swan Rebbadj – Corentin Vernet
George Stokes (cap) – Greg Annetta – Jean-Baptiste Grenod
Anthony Méric (m) – Anthony Belleau (o)
Romeo Ballu – Mickael Blanc – Jessy Ben Bouazza – Teiva Jacquelain
Quentin Lalarme

Remplaçants : Bastien Reynaud, Thomas Vernet, Florian Revert, William Van Bost, Julien Ory, Geoffrey Cazanave, Alex De Selpuveda, Emerick Setiano

Composition de l’Aviron Bayonnais :

Mathis Dumain – Nathan Chaumont (cap) – Jon Zabala
Arnaud Aletti – Etienne Loiret
Baptiste Heguy – Nicolas Alacchi – Tom Darlet
Aymeric Luc (m) – Luigi Tarozzi (o)
Enzo Salvai – Peyo Muscarditz – Yan Lestrade – Arthur Duhau
Hugo Barada

Remplaçants : Clément Batbedat, Greg Landrodie, Paul Pachebat, Yon Hourcade, Rémy Cheateauraynaud, Mathieu Laousse Azpiazu, Manuel Ordas, Ugo Boniface

Arbitres : Remi De L’Isle (Lyonnais) / Mickael Simon (Côte d’Azur) / Christophe Poumeaud (Côte d’Azur)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.