Compte-Rendu 09/10 : Bayonne – Stade Rochelais

Premier succès de la saison pour les Espoirs de l’Aviron Bayonnais contre le Stade Rochelais. En se reposant sur une grosse mêlée, et un buteur de qualité, ils sont venus à bout de La Rochelle. Retour sur cette première victoire!

Après deux défaites en autant de matchs depuis le début du championnat, les Bayonnais se devaient de réagir samedi avec la réception du Stade Rochelais. Un adversaire en forme, invaincu et auteur de 105 points en à peine deux matchs. Et pourtant, la rencontre débute de la moins bonne des façons.

Sur la première action, après un coup d’envoi Bayonnais, La Rochelle récupère le ballon, perce la défense et l’arrière Charles Bouldoire traverse le terrain pour filer dans l’en-but. Le responsable du panneau d’affichage n’a pas eu le temps d’enclencher le chronomètre que le score est déjà  de 7-0. Cependant, Bayonne revient assez vite grâce à deux mêlées consécutives sur la ligne médiane après lesquelles l’arbitre siffle une pénalité. Luigi Tarozzi sans trembler permet à son équipe de recoller 7-6. Ultra dominateurs en mêlée fermée, Bayonne a la possession du ballon. Ils imposent une grosse séquence de jeu de près de deux minutes au quart d’heure de jeu mais la défense Rochelaise est bien en place et ne flanche pas. Cependant, son buteur Charles Bouldoire est défaillant et rate deux pénalités relativement faciles. Du coup, les visiteurs optent pour des pénaltouches au lieu des points et leurs intentions sont récompensées. A la 30e, après une pénaltouche bien négociée, Gwendael Poences s’extirpe d’un ruck aux 15 mètres et marque le deuxième essai de La Rochelle qui repasse devant. Avantage de courte durée puisque Arnaud Duputs concrétise un temps fort des siens et Bayonne mène à la pause 16-14.

En deuxième mi-temps, Bayonne se repose sur sa grosse domination en mêlée notamment grâce à Ramon Ayarza et Jon Zabala en grand forme. Cette supériorité permet à son buteur Luigi Tarozzi de faire prendre le large aux ciel et blanc. Le numéro 10, auteur d’un 7/8 au pied fait grimper le score à 25-17. Les dernières actions verront les Bayonnais camper dans les 5 mètres de leurs adversaires mais ne parviendront pas à franchir la ligne une deuxième fois. Belle victoire cependant de l’Aviron qui s’offre un premier succès important dans la saison. Grosse prestation de Luigi Tarozzi au pied, de la première ligne mais aussi de Arnaud Duputs toujours dans l’avancé ballon en main. Une victoire qui fait du bien sur le plan comptable, point sur le classement !

Découvrez la réaction de David Ménage, capitaine de l’Aviron et Thomas Ossard,entraîneur des arrières.

La victoire était très importante aujourd’hui…

D.M. Oui, on sortait de deux défaites d’affilé donc c’était important de gagner d’autant plus que nous étions à la maison.

T.O. Oui importante, pour après pouvoir retravailler dans la sérénité car c’est toujours plus facile de travailler sur une victoire que sur une défaite. Gagner aujourd’hui, c’est vraiment la priorité que l’on s’était fixée. Les gars l’ont fait, ça a été dur. On se l’est compliqué en début de match en prenant ces sept points d’entrée. On court déjà, au bout de deux minutes après le score. Mais les joueurs ont su se redresser, on a eu une conquête, surtout en mêlée, très efficace qui nous a permis de bien se remettre dans le match et ensuite de la solidarité qui nous a mené à cette victoire qui nous fait un grand bien.

Y avait-il un peu de pression dans la semaine pour préparer ce match?

D.M. Non, on ne s’était pas trop mis la pression car on sortait d’un gros match à Toulouse où on avait fait une grosse prestation tous ensemble en mêlée. On était pas trop mal, et on compense aujourd’hui avec ce succès.

T.O. De la pression sans plus, mais on sait quand on a été sportif dans n’importe quel sport, que quand il n’y a pas les victoires c’est toujours plus dur. On se pose plus de questions, on essaye d’inventer le rugby, on fait pas les choses efficacement donc c’est toujours ça qui est problématique. Mais bon, les garçons ont bien pris en compte les besoins qu’il y avait pour pouvoir progresser et avancer et je pense qu’aujourd’hui, la victoire est méritée car ils ont fait ce qu’il fallait pour gagner un match de rugby.

Justement, David, la mêlée a été un des points forts cette après-midi…

D.M. Oui ça a été un point fort donc on est content. La touche aussi en a été un même si on perd deux ballons importants. Mais c’est bien, on a un bon groupe, on est tous soudés. Nous avions un très bon état d’esprit aujourd’hui et ça donne une très belle victoire à la fin.

Thomas, vous avez dit quoi à vos joueurs à la mi-temps, alors que vous ne meniez que de deux points?

T.O. On leur a dit d’abord de ne rien lâcher défensivement. Puis d’aller les attaquer car ils avaient un rideau défensif très en ligne et d’aller les chercher sur un rugby simple à une passe :  jouer à hauteur, dans les intervalles en les empêchant de monter sur la ligne de défense pour gagner la ligne d’avantage. On l’a beaucoup mieux fait en deuxième mi-temps, et on a plus dominé la seconde période que la première.

Personnellement, David que penses-tu de ce début de saison avec deux défaites pour une victoire?

D.M. La première défaite face à la Section à la maison fait vraiment mal. A Toulouse on s’incline sur le fil à la fin et cette victoire nous requinque. Le groupe pour l’instant n’a jamais lâché. On sait qu’on a un gros potentiel et on a fait l’effort pour gagner à la maison aujourd’hui. Désormais il faut que l’on parte à Toulon pour essayer d’enchaîner les victoires et faire une très grosse saison.

Désormais, direction Toulon en quête d’un exploit

T.O Oui, de toute façon tous les matchs on y va pour gagner. Un match de rugby où l’on rentre en se disant « on va limiter la casse » c’est pas bon dans la préparation donc on va y aller avec moins de pression, nos atouts pour essayer de jouer et prendre du plaisir car c’est essentiel dans le rugby.

imgune-ab-sr

Fiche technique

Pour l’Aviron Bayonnais :
1 essai d’Arnaud Duputs (34e)
1 transformation de Luigi Tarozzi (35e)
6 pénalités de Luigi Tarozzi (3e, 5e, 12e, 48e, 62e, 72e)
Carton blanc : Mathis Dumain (64e)

Pour le Stade Rochelais :
2 essais : Charles Bouldoire (1ère), Gwendael Poences (29e)
2 transformation : Charles Bouldoire (2e, 30e)
1 pénalité :  Jean Victor Goillot (52e)
Carton blanc: Léo Aouf (49e)

Composition de l’Aviron Bayonnais :

Ramon Ayarza – David Ménage (cap) – Jon Zabala
Guillaume Ducat – Etienne Loiret
Arnaud Duputs – Makatuki Polutélé – Jean Blaise Lespinasse
Bastien Duhalde (m) – Luigi Tarozzi (o)
Simon Maillard – Peyo Muscarditz – Maile Mamao – Arthur Duhau
Martin Laveau

Remplaçants : Nathan Chaumont, Mathis Dumain, Baptiste Héguy, Nicolas Alacchi, Aymeric Luc, Manuel Ordas, Yan Lestrade, Toma Taufa

Composition du Stade Rochelais :

Hadrien Vaslin – Hugo Boutin – Léo Aouf
Mathieu Tanguy (cap) – Eric Marks
Ben Aboudou – Charlie Francoz – Kilian Bendjaballah
Jean Victor Goillot (m) – Rémi Dubie (o)
Lancelot Luteau – Ryan Dubois – Eliott Roudil – Romaric Camou
Charles Bouldoire

Remplaçants : Gwendal Poences, Brendan Lebrun, Valentin Destruels, Adrien Alligner, Pierre Boudehent, Martin Carre, Valentin Cougnaud, Florian Bougerol

Arbitres : Pierre Baptiste Nuchy (Côte d’Argent) / Evan Urruzmendi (CBL) / Arnaud Iribarne (CBL)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *