Compte-Rendu 17/09 : Biarritz-Bayonne

Premier match amical de la saison pour les espoirs ciel et blanc avec la rencontre opposant l’Aviron Bayonnais au Biarritz Olympique, et première victoire 14-7.

Pour ce premier match amical des Espoirs de l’Aviron, les entraîneurs avaient opté pour un format de trois tiers temps. Le premier de 40 minutes, puis les deux suivants de 20 pour pouvoir observer la totalité de l’effectif.

C’est sous un beau soleil que le coup d’envoi de la rencontre était donné. Les deux équipes se neutralisaient en début de match. D’un côté, des Bayonnais un peu hésitants pour leur premier match ensemble. De l’autre, des Biarrots, dont c’était le troisième ensemble, très généreux en défense et dans le combat. Emmenés par un Jean Blaise Lespinasse avançant sur chaque ballons, et un Arnaud Duputs précieux en défense, les Bayonnais se montraient de plus en plus dangereux. A force de plier, la défense rouge et blanche finissait par rompre une première fois à la 20ème minute de jeu. Après une touche bien négociée et des phases au près, Toma Taufa venait franchir l’en-but en force. Essai transformé par le buteur Luigi Tarozzi. Le ciel devenait de plus en plus menaçant, puis un véritable déluge s’abattait sur Biarritz. Averse courte, mais vraiment intense qui rendait alors le terrain boueux et le ballon glissant. A la fin du premier tiers-temps, Bayonne malgré sa supériorité en mêlée menait sans convaincre 7-0. Le staff Bayonnais effectuait alors comme prévu une large revue d’effectif pour les 20 minutes suivantes. Mais l’humidité du ballon rendait celui-ci difficilement praticable et les en-avant s’enchaînaient tuant au passage le rythme du match. Biarritz en profitait pour redevenir dangereux et revenait au score après un essai de Milian Duvert transformé par Montamat. A une dizaine de minutes de la fin, la situation se débloquait enfin pour les Bayonnais. Manuel Ordas transperçait la défense puis donnait le ballon à Hugo Barada. Celui-ci transmettait le cuir dans un timing parfait à David Ducout qui s’en allait aplatir. L’essai, transformé faisait passer le score à 14-7. Celui-ci ne bougeait plus, et Bayonne l’emportait. Beaucoup de déchets cependant pour les ciel et blanc qui peuvent tout de même se satisfaire de commencer la saison par une victoire.

La réaction de Thomas Darracq, directeur du centre de formation après ce match :

Un petit mot sur la rencontre ?

« Un match délicat cet après-midi. Les conditions de jeu étaient difficiles sur ce terrain en herbe. Nous, on est habitué à s’entraîner sur du synthétique avec des ballons qui vont plus vite, des sorties plus rapides. On a manqué d’humilité en début de match pour être un peu plus efficace dans les zones de collision et d’affrontement. On n’a pas sorti les ballons assez vite. Derrière, on était un peu agacé de ne pas avoir plus de ballons, tout le monde s’est un peu énervé. Du coup le collectif s’étiole et beaucoup de fautes arrivent. On est passé un peu à côté. »

C’était important de gagner pour la confiance ?

« Oui, c’était important de gagner car on ne joue pas dans le même niveau (Biarritz évolue en Elite 2). Sans faire preuve de prétention, on a un effectif qui est plus important que le leur avec des joueurs de meilleures qualités. Mais aujourd’hui on est un peu déçu de la prestation, voire pas mal, donc ça va être un bon coup de pied aux fesses pour tout le monde pour démarrer au mieux contre Pau. Vu la victoire que nous étions aller chercher l’année dernière, là-bas, en fin de saison, la Section risque d’arriver très motivée contre nous. »

imgune-bo-ab

Fiche technique 

Pour l’Aviron Bayonnais :
2 essais : Toma Taufa et David Ducout
2 transformations : Luigi Tarozzi et Manuel Ordas

Pour le Biarritz Olympique :
1 essai de Milian Duvert
1 transformation de Paul Montamat

Compositions de l’Aviron Bayonnais :

1er tiers temps

Mathis Dumain – David Ménage – Toma Taufa
Guillaume Ducat – Etienne Loiret
Arnaud Duputs – Makatuki Polutélé – Jean Blaise Lespinasse
Aymeric Luc (m) – Luigi Tarozzi (o)
Simon Maillard – Peyo Muscarditz – Maile Mamao – Martin Laveau
Arthur Duhau

2ème tiers-temps

Ugo Boniface – Nathan Chaumont – Jon Zabala
Guillaume Ducat – Etienne Loiret
Ibai Leconte – Arnaud Aletti – Tom Darlet
Rémy Chateauraynaud (m) – Mathieu Laousse (o)
Enzo Salvai – Yan Lestrade – Hugo Barada – David Ducout
Manuel Ordas

3ème tiers-temps

Greg Landrodie – Clément Batbedat – Ugo Boniface
Paul Pachebat – Thomas Sellan
Pierre Faucheux – Makatuiki Polutele – Patxi Muscarditz
Paul Destruhaut (m) – Manuel Ordas (o)
Simon Maillard – Yan Lestrade – Yulen Laxague – Maile Mamao
Hugo Barada

 

Un commentaire Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.